Drône, scanner 3D :

CHANEL SA modélise les bâtiments grâce au BIM (Building Information Model)

C’est une révolution dans le monde de la construction et de la réhabilitation et CHANEL en est équipé depuis plus d’un an. Le BIM c’est quoi ? « Building Information Model » répond Damien Truffier, BIM manager chez CHANEL, qui ajoute aussitôt : Mais le « M » signifie aussi « Modeling » et « Management ».
Cela correspond à l’ensemble des processus, méthodes de travail, fichiers informatiques utilisés par les différents intervenants pour mener à bien un chantier autour d’une maquette numérique.
Dans le cas d’une réhabilitation-isolation de façade d’immeuble, Damien utilise d’abord son scanner 3D pour « capturer » le bâtiment existant. Il obtient un nuage de points qu’il insère dans son logiciel de modélisation architecturale afin d’obtenir une réplique de l’immeuble en 3D.
Dans certains cas, il utilise un drone, qui prend une multitude de photos aériennes, et permet, après compilation de celles-ci, d’obtenir des vues 3D du bâtiment par le procédé de photogrammétrie.

Sur la réplique, Damien apporte à l’aide de son ordinateur tous les équipements nécessaires pour la réhabilitation d’une façade : des ossatures porteuses à l’isolant, et les éléments de bardage.
Un clic plus tard, il connait tous les matériaux et quantités dont il aura besoin pour le chantier : vis, équerres, surface d’isolant, la liste des courses pour le chantier est prête !
Inutile de dire, qu’avec la maquette numérique, « la liste des courses » est obtenue plus rapidement, plus précisément et les pertes sont moindres… Et le travail en commun avec l’ensemble des intervenants est simplifié. 

Damien précise : « J’en retire aussi des plans en 2D pour l’architecte ou le client, qui les valide, on peut ainsi lancer le chantier ensemble » 

En une année, Damien et CHANEL ont déjà plus d’une dizaine de « captures » à leur actif, des modélisations de bâtiment pour des gros chantiers. La révolution est en marche. 

Es’Ope,

Le pari de la zéro conso

CHANEL est coordinateur du groupement Es’Ope, dont l’objectif est de rechercher à réhabiliter des logements et les amener à zéro consommation d’énergie pendant 30 ans. 

Il s’agit d’un projet financé par l’ADEME* auquel participent des PME de la région, spécialisées dans la menuiserie, les panneaux solaires, la couverture-toiture, le chauffage-ventilation, ou encore le bardage comme CHANEL. 

L’idée ? Comment procéder à une rénovation industrialisée globale d’un bâtiment pour qu’il parvienne à zéro énergie consommée, c’est-à-dire à être autosuffisant et ne pas consommer d’électricité du réseau. Es’Ope est une boite à outils qui n’est pas encore pleine. Les recherches portent sur l’isolation des façades bien sûr, mais aussi celle de la toiture, avec par exemple la fabrication de toitures isolées préfabriquées sur lesquelles figurent déjà des panneaux photovoltaïques.
Avec l’aide de l’Institut national de l’énergie solaire (CEA-INES) qui disposent de maisons d’essais sur son site de recherche, le groupement va bientôt « rhabiller » une maison test, et lancer en fin d’année une campagne de mesures en situation, comme si cette maison était habitée. 

Ces recherches appliquées sont destinées à mettre fin aux passoires thermiques et aux habitats énergivores. En France, le marché est colossal.

Bardfast

Chanel conduit un chantier expérimental d’industrialisation de panneaux
de grandes dimensions.

L’idée de ce projet financé par l’ADEME*, est de pré-fabriquer en usine des panneaux de façade finis et de les poser à la grue. Adieu les échafaudages, la multiplication des équerres, et les petites plaques qu’il faut jointer…
Les travaux étant majoritairement réalisés en site occupé, ceci entraine aussi moins de nuisances pour les habitants.
Les nouveaux panneaux de 15 à 20 m² comprenant, une ossature, l’isolant et le bardage sortent de l’usine prêt à la pose.
Quatre fixations, conçues par CHANEL, suffisent.

Des essais sont en cours sur un bâtiment de l’EMH (Est Métropole Habitat) aux Buers, à Villeurbanne (69200). Un passage par une phase de tests obligatoire, avant de solliciter une autorisation de mise en œuvre et de commercialisation. 

* ADEME = Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. Financement au travers des « Programmes d’Investissement d’Avenir ».

Comments are closed.

Close Search Window